Menu Fermer

PROJETS

NOS PROJETS

Distribution Générales des Vivres

Le RESADEL travaille en partenariat avec PAM et ANIES sur ce Projet.

10/10

RAPPEL DU CONTEXTE

Apparu en Chine en Novembre 2019, le coronavirus (COV-19) est une pandémie qui a atteint tous les pays du monde entier et qui 3 513 596 cas testé positif, 2 135 544 cas actifs, 245 544 morts (6.99%) et 1 132 767 guéris (32.24%).  

La République de Guinée, à l’image des autres pays du monde et de la sous-région ouest africaine a en enregistré son premier cas positif en Mars 2020 et la capitale Conakry constitue depuis, un nid de propagation de la maladie vers les autres régions. Cela a conduit l’Etat à prendre des mesures restrictives qui ont affecté les activités socioéconomiques et perturbé les échanges commerciaux et d’autres activités d’accès aux moyens de subsistance chez les populations. Déjà exposées avant le COVID-19, les populations ont dû faire face à des soucis supplémentaires d’accès aux services sociaux de base et à la nourriture qui ont aggravé leur insécurité alimentaire et nutritionnelle. Le cadre harmonisé de 2020 faisait état de 24% de population confrontés au défi d’accès à la nourriture et 300 000 personnes essentiellement composées de femmes rurales (60%) en insécurité alimentaire sévère.  

Au-delà de l’octroi des kits de lavage des mains, des masques et autres équipements de protection individuelle et du matériel utilisé par l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire, les populations (rurales et urbaines) étaient plongées dans une pénurie sans précédent qui nécessitait d’autres approches et d’autres priorités en prenant en compte l’alimentation des ménages les plus éprouvés par la pandémie. 

Dans ce contexte que le Gouvernement Guinéen a mis en place un Comité Interministériel présidé par le Premier Ministre. Ce comité a lancé trois initiatives dans le cadre de la riposte dont : les requêtes d’assistance urgente, un programme national prioritaire d’urgence une étude d’impact et programme de relance.

Pour mettre la riposte en application, le gouvernement a sollicité l’appui de ses principaux partenaires sur le court, moyen et long terme et a obtenu des engagements à différents niveaux.

C’est dans ce sens que le Programme Alimentaire Mondial s’est engagé à appuyer l’Agence Nationale d’Inclusion Economique et Sociale (ANIES) dans la distribution des vivres à quelque 25 000 ménages vulnérables de la ville de Conakry. Pour opérationnaliser le travail sur le terrain, le Programme Alimentaire Mondial a utilisé le service de deux organisations non gouvernementales nationales : Vision Sans Frontière et le Réseau d’Appui au Développement Local.

 

Contribuer à la riposte contre le COVID-19 en Guinée à travers la participation au processus de distribution générale des vivres dans la ville de Conakry

  • Conduire le processus d’orientation des ménages vulnérables devant bénéficier des vivres.
  • Organiser et mettre en œuvre le processus de distribution des vivres pour l’assistance des ménages vulnérables
  • Assurer le suivi du processus, avant, pendant et après la distribution des vivres.

Trois principaux résultats sont attendus de la prestation du RESADEL et se présentent comme suit :

  • 13 017 bénéficiaires sont identifiés et orientés vers les 10 sites de distribution des vivres dans les communes de Kaloum, Matam et Matoto
  • 13 017 bénéficiaires reçoivent 778.12 tonnes de vivres dont 763.71 tonnes de riz et 130.17 tonnes d’huile au sein des 10 sites de distribution dans les conditions optimales de sécurité et dans la dignité
  • Une équipe constituée du staff du RESADEL, des journaliers (gardiens de magasins, manutentionnaires et agents de sécurisation des sites) et des élus locaux est mobilisée pour suivre le processus de distribution des vivres des sites.

BENEFICIAIRES ET VIVRES A DISTRIBUER

Dans le cadre de ce partenariat, le RESADEL devrait distribuer 778,11 tonnes de vivres composés de riz (sacs de 50kg et de bidons d’huile végétale de 10 litre) et de 1440 masques à 13 017 ménages vulnérables repartis sur les Communes de Kaloum, Matam et Matoto sur 10 sites de distribution sécurisés et respectueux de la dignité des bénéficiaires.

0
Bénéficiaires
0
Sites de Distribution
0
Tonnes de Riz
0
Tonnes D’huile

Les principales activités du projet

  • Arrangements administratifs, signature de la conventionPréparatifs de la liste et contact des bénéficiaires
  • Recrutement du personnel d’exécution
  • Prise de contact avec les élus, mise en place des comités de sécurisation des sites, identification des gardiens agents de sécurisation et des sites
  • Identification des sites de distribution et magasin de stockage Transport et dépotage des vivres dans les magasins
  • Assurer le transport et le dépotage des vivres sur les magasins et sites de distribution
  •  Lancement des activités du projet sur 3 sites de distribution dans les communes
  • Participer au lancement officiel des activités de distribution dans les communes de Kaloum, Matam et Matoto
  • Contact, orientation et sensibilisation des bénéficiaires
  • Processus de distribution général des vivres sur les sites retenus et suivi
  • Gestion des risques et réclamations
  • Gestion des réclamations des bénéficiaires et non bénéficiaires a été assurée à deux niveaux dont : (i) le niveau du centre d’appel et (ii) le niveau terrain

Documentation

  • Présentation du projet
  • Temoignage de quelques beneficiaries
  • Interview du president du CA sur la Télévision Espace
  • Compte rendu des activités

Les partenaires du projet

×